La détection de loisir est une activité de plus en plus populaire, et pour cause pour tous ceux qui aiment les trouvailles et les vieux objets.

Pour le prospecteur chevronné, la question du choix de détecteur de métaux se simplifie, car avec l’usage vient l’expérience, et seule l’expérience permet vraiment de déterminer ses propres attentes en termes de performances, donc de trouvailles.

On choisit toujours un nouveau détecteur de métaux pour des spécificités qui ouvrent de nouvelles portes, très larges, dans le domaine de la prospection de loisir.

Pour le débutant, la question du matériel à utiliser est souvent compliquée, celui-ci aura le choix entre l’achat  d’un détecteur “d’initiation” à bas prix, d’un détecteur de métaux bas de gamme à prix moyen, ou d’un détecteur professionnel, plus sensible, et qui va souvent de pair avec une instruction technique spécifique à “apprendre”, afin de connaître et savoir mettre en place les réglages adéquats en fonction du terrain ou de la recherche.

Souvenons-nous que “la lecture au son” est une discipline officielle. Le meilleur exemple à citer serait le code-Morse.

Notre oreille a la faculté de classer les fréquences auditives perçues, et ce signal sonore si on l’assimile en apprentissage, parvient au cerveau beaucoup plus vite qu’un signal visuel, comme par exemple celui d’un écran LCD.

De nombreux jeunes prospecteurs se demandent pourquoi les appareils les plus chers ne disposent pas d’interface graphique visuelle, et offrent en échange une option sonore multi-tons, voire les deux en option sur un appareil.

Selon la marque du détecteur, la conductivité de la cible est traduite par un son, plus ou moins grave ou aigu.

L’approximation réside non pas dans la qualité du signal, mais dans le fait que le plomb, par exemple, “sonne” comme une pépite d’or, et une canette en aluminium sonne comme une monnaie…

Dans l’absolu, le détecteur de métaux le moins cher donnera toujours satisfaction.

Si la détection de loisir est l’une de vos activités principales, alors il vous faut du matériel capable d’encaisser dans la durée, et surtout de détecter, peut-être, ce que les autres avant vous n’ont pas su détecter….